Un projet magnifique: la NiceForest

Le projet NiceForest a pour but de contribuer à la restauration de la forêt amazonienne en finançant la plantation d’arbres sur des terres indigènes ayant été déforestées et dégradées. Les fonds récoltés aident ainsi à régénérer la forêt et préserver notre planète. De plus, ils permettent aussi aux peuples de cette forêt de continuer à vivre en accord avec leur mode de vie et leur culture ancestrale. En effet, votre aide perpétuera les revenus générés par le commerce équitable des ressources renouvelables en provenance des arbres (graines, fruits, huiles).
NiceForest
Agissez maintenant! Effectuez un don pour la plantation d’un ou plusieurs arbres en Amazonie. Le parrainage d’un arbre coûte 15 francs suisses. Le montant transite directement chez Aquaverde qui le consacre à la plantation.
Pour plus d’infos, cliquez ici.

Les Paiter Suruì d’Amazonie

Les Paiter Suruì d’Amazonie se battent pour la sauvegarde des ressources naturelles de la planète. Avant leur premier contact avec l’extérieur, il y a 40 ans, les Paiter Suruì étaient plus de 5’000. Une légende les mettait en garde contre un grand serpent qui viendrait les dévorer. Il est apparu sous la forme de la route transamazonienne. Trois ans plus tard, en 1971, les rangs de ces fiers guerriers s’étaient réduits à moins de 300, décimés par la guerre et les maladies apportées par l’homme blanc. Mais les Paiter Surui ont décidé de survivre malgré tout. Dès l’âge de quatorze ans, Almir Narayamoga (« celui qui unit ») mène une lutte pour la reconnaissance des droits indigènes et la sauvegarde de la forêt.

Les intervenants: Dr. Almir Narayamoga Suruí

Dr. Almir Narayamoga Suruí est né en 1974, cinq ans après la visite du premier homme blanc dans le territoire des indigènes Paiter Suruí dans l’Etat du Rondonià, au nord-ouest du Brésil. Il est le premier membre de sa tribu à avoir étudié à l’université. Activiste politique et écologiste, il a combattu pour la survie de sa forêt ancestrale et a pratiquement sauvé son peuple de l’extinction en lui faisant comprendre la valeur de leur culture et de leur terre. En 2008, Almir Surui a reçu le Prix des Droits de l’Homme à Genève, et a été classé parmi les cent plus importantes personnalités du Brésil. Il est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands activistes autochtones d’Amérique du Sud. Victime de nombreuses menaces de mort, il a bénéficié depuis 2012 de la protection de deux gardes du corps des forces spéciales de la police fédérale brésilienne.

Les intervenants: Association Aquaverde

Aquaverde est une association suisse à but non lucratif reconnue d'utilité publique. Le montant transite directement chez Aquaverde qui le consacre à la plantation. Les dons, ainsi que les soutiens d'entreprises et institutions sont les principales sources de financement des projets de reforestation d'Aquaverde. Les Paiter Surui ont déjà replanté plus de 45’000 arbres avec le soutien de l’association Aquaverde, l’un après l’autre, à la main, sur une terre dont ils s’estiment être les gardiens pour l’humanité entière, et enjoignant les autres peuples indigènes à s’unir et en faire autant.

Barbara Steudler, directrice de l'association, dans la pépinière de Lapetanha.  Elle y découvre les avancées du projet NiceForest. Merci pour vos parrainages !

Barbara Steudler, directrice de l’association, dans la pépinière de Lapetanha. Elle y découvre les avancées du projet NiceForest. Merci pour vos parrainages !

Ecrire un commentaire