photofinalsite

Coup de chapeau à l’édition 2016 des Slow Design & Fashion Days!

Du 7 au 9 octobre 2016, la huitième édition du rendez-vous annuel romand du mouvement slow a ravi les nombreux visiteurs présents dans le magnifique cadre de la Salle communale de Plainpalais à Genève.

Entre ateliers participatifs, conférences, projections de films, performances artistiques et stands, chacun a trouvé son bonheur et a pu réfléchir à la manière dont nous percevons les objets qui nous entourent, aux liens qui nous y attachent et au sens qu’ils peuvent revêtir pour nous.

Défilé de mode éthique

Défilé de mode éthique

La manifestation a démarré sur les chapeaux de roue avec la grande soirée Ethical Fashion Show du vendredi. Le public était venu en nombre pour assister au désormais traditionnel défilé de mode éthique réunissant une sélection des meilleurs créateurs éthiques européens. Grâce à une scénographie de Martine Rodriguez et à la présence d’une quinzaine de mannequins talentueux, les tenues ont été remarquablement mises en valeur et ont allumé des étoiles dans les yeux des spectateurs. D’autres personnes ont également occupé le podium lors de cette grande soirée: Véronique Ruppert-Schmitt de l’OFEV et Coco Tâche-Berther de 7skylife sont intervenues oralement afin de présenter leur vision de l’événement. Des artistes ont également apporté leur contribution à la magie du spectacle: la compagnie Mystica Salvaje, accompagnée par le musicien Philmar, a proposé au public des variations dansées sur le thème des quatre éléments, une performance impressionnante avec des costumes magnifiques. Philmar a également envoûté le public durant un court concert au cours duquel il a manié divers instruments et fait entendre sa voix de plus de trois octaves de tessiture.

mystica-salvaje-feu-2

Compagnie Mystica Salvaje – Feu

Le samedi soir, une soirée musicale et artistique était au programme. Le concert Sounds of War de l’artiste Léa le Bricomte a ouvert la soirée sur un message d’espoir grâce à une oeuvre participative constituée d’obus de la première guerre mondiale ayant été détournés pour en faire des instruments au son rappelant celui des bols tibétains. Dès la nuit tombée, la salle communale de Plainpalais avait revêtu ses habits de lumière grâce à plusieurs centaines de photophores qui ont illuminé la cour extérieure. Au cœur de ce décor enchanteur, la compagnie Mystica Salvaje a offert aux spectateurs présents un spectacle surréaliste mêlant jonglage, chants et manipulations d’objets en feu. Dans la grande salle, le chanteur K a interprété ses dernières créations devant un public conquis.

atelier-bocal-local

Des ateliers pour petits et grands ont animé le week-end

Durant les deux journées du samedi et du dimanche, de nombreuses activités pour petits et grands étaient également au programme. Grâce aux ateliers participatifs, les visiteurs ont par exemple eu l’occasion de réaliser leurs propres produits ménagers ou leur soin pour le corps personnalisé, de confectionner un sac alimentaire zéro déchet, de réaliser des photophores à partir de boîtes de conserve ou un sac à partir d’un simple t-shirt. D’autres ateliers comme le yoga tibétain ou la communication avec les arbres ont invité les participants à une réflexion plus profonde sur l’harmonie avec soi-même et avec la nature.

Afin de permettre au public de poursuivre cette réflexion, plusieurs intervenants ont animé des conférences tout au long du week-end. Patrice Brasseur a ouvert la manifestation avec une conférence inspirante intitulée « Œuvrer à la beauté du monde », Mélanie Blanc a amusé le public avec ses astuces pour se simplifier la vie au quotidien, Bruno Hofstetter a fait salle comble en proposant un portrait du chamanisme à travers les âges et Catherine Dauriac a fait profiter les spectateurs de ses connaissances sur les dernières innovations en matière de mode et de design éthique.

Mentionnons que l’association NiceFuture a souhaité avec cet événement soutenir d’autres projets qui lui tiennent particulièrement à cœur. C’est le cas de la Monnaie Léman, qui, pour la deuxième année consécutive, a été utilisée comme monnaie de fonctionnement durant l’ensemble de la manifestation. Ce week-end a également été l’occasion de sensibiliser le public au projet NiceForest. Les visiteurs étaient en effet invités à financer la plantation d’un arbre en Amazonie.

julie-menuge-3

Des stands hauts en couleur

Au-delà des différentes activités proposées au public, retenons avant tout le sens de cet événement, qui souhaite pousser les citoyens à s’interroger sur leur rapport à la matière, aux objets et à la consommation. Le mouvement slow dans son ensemble vise justement à se questionner sur ces aspects et le succès de l’événement nous conforte dans l’idée que le changement est en marche!

 

Un grand merci aux créateurs, coiffeurs, maquilleurs, mannequins, exposants, conférenciers, partenaires, soutiens, staffs et bénévoles sans qui rien n’est possible. Enfin, merci au public d’avoir participé. À l’année prochaine pour l’édition 2017!

Retrouvez toutes les photos de l’événement ici et la vidéo retraçant les meilleurs moments du week-end ci-dessous.

Rédaction par Cécile Amoos (NiceFuture)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Mise à jour le 7 mars 2017 à 9 h 13 min

Ecrire un commentaire